HAROUN SADEK /ACOR/

Appartement Alsace Lorraine

/les réalisations/

Appartement Alsace Lorraine

Le studio ACOR signe la restructuration en profondeur de cet appartement Grenoblois dans lequel la luminosité du blanc et la chaleur du bois sont les protagonistes incontestés.

// LIEU

Grenoble

// missions

conception
économie de chantier
suivi des travaux décoration

// Une rénovation intégrale passant
par une démolition
totale pour revenir à un plateau brut.

Nous voilà face à un appartement situé au 4iem étage d’un immeuble du XIXe siècle. Il n’avait pas été rénové depuis plusieurs dizaines d’années. Aussi le nouveau propriétaire nous a laissé carte blanche pour réaménager l’espace avec pour objectif de maximiser le volume principale et simplifier les circulations. Une rapide analyse mets en évidences les défauts majeurs de l’appartement d’origine ; le cloisonnement inadapté réduit les belles proportions de l’ensemble, électricité et la plomberie obsolète accroit les risques de sinistre, l’isolation inexistante laisse présager un inconfort total et une facture de chauffage salée. Cette transformation a donc nécessité une démolition intégrale pour reconstruire ce 3 pièces à repartir d’un plateau vierge de 85m2.

// La part belle est donnée à l’espace jour regroupant le salon, la salle à manger et la cuisine.

Dès l’entrée dans l’appartement, nous découvrons le grand espace de vie, naturellement implanté sur la façade noble de l’immeuble côté rue. Nous y retrouvons le parquet en chêne et noyer, seul élément d’origine que nous avons pu conserver. Le reste des revêtements en trop mauvais état ou sans intérêt ont été remplacés. En plus du parquet les staffs, et les fenêtres de conception traditionnelle à gueule de loup et espagnolette viennent renforcer l’esprit authentique du lieu. Côté rue la grande pièce débouche sur un balcon en enfilade. Il est végétalisé avec des lauriers roses, géranium, gaura et hortensias grimpants. Les plantes se développent en autonomie grâce à l’installation d’arrosage automatique raccordé sur le réseau d’eau de l’appartement.

// La cuisine s’ouverte sur le salon s’efface dans un agencement global regroupant plusieurs fonctions.

Faces aux fenêtres l’espace de vie est enveloppé par un agencement sur mesure composés de coffres en bois disposés coté à côte. A l’intérieur les façades vert sarcelle s’intègrent au millimètre avec un subtile renfoncement. Selon l’orientation du regard les cadres ainsi formés laissent apparaitre un jeu de contraste entre le chêne et le vert. La cuisine prend naturellement place sur tout un pan de mur, composé d’éléments bas formant un joli linéaire de plan de travail en céramique blanche, contrasté avec le vert des façades. Cet ensemble menuisé est percé par les ouvertures, d’une verrière donnant sur le bureau et d’un passage en chêne permettant de distribuer les autres pièces. La porte d’entrée est discrètement implantée dans un angle de ce meuble. La petite Alvéole ainsi formé permet d’isoler la zone de l’entrée du reste de la pièce. ​

// La distribution s’articule autour d’une galerie en bois, reprenant les codes de l’architecture navale.

La coursive centrale en bois et les pièces techniques sont surélevées. La marche dans le salon donne l’impression d’entrer dans un nouvel environnement intégralement recouvert de chêne. L’estrade ainsi formé permet aussi le passage des réseaux pour raccorder les pièces humides. Les portes sans poignée se fondent dans la continuité des cloisons en position fermé. Seule la serrure discrète vient trahir leur présence. En position ouvert la porte de la chambre principale offre une perspective traversant l’appartement sur toute sa longueur.

// La salle de bain est un assemblage de marbre, verre, carrelage, bois. Ces matériaux s'accordent suivant un calepinage méticuleux.

La salle d’eau s’articule autour d’une imposante paroi vitrée encastré dans le sol, les murs et le plafond. Au vu de ces proportions, l’acheminement au 4ème étage par les escalier est un exploit. De part et d’autre la niche de la grande douche fait face au plan vasque. L’ensemble en marbre s’harmonise avec le décor en pierre du carrelage. Coté sanitaire, les sols et les murs sont recouverts de carrelage 20/20 à motif ou unis selon les surfaces. La pièce est rythmée par les joints des carrelage gris ciment donnant un aspect graphique qui agrandi cette petite pièce.

// Le lit adossé à un bloc central détaché du plafond. On accéder au dressing de part et d’autre de cet ilot.

Coté chambre, on retrouve la suite principale revêtu d’un parquet chêne dans le prolongement du couloir. Les élévations de la literie se démarquent du sol par un assemblage de noyer et d’un revêtement extra mat bleu. Les passages de part et d’autre de l’ilot ainsi formé dévoilent l’antichambre et sa garde-robe. La troisième pièce est aménagée en bureau conçu pour être utilisé au quotidien en télétravaille. On retrouve des éléments en marbre sur le bureau et le rebord de la fenêtre pour une décoration soignée visible depuis le salon à travers la verrière. L’intimité peut être retrouvée grâce à un petit store sur la verrière qui transforme cette pièce en chambre d’ami confortable.

// Ces travaux de grand d’ampleur ont été l’occasion de mener une réflexion sur l’empreinte écologique de l’habitat.

La rénovation du bâti ancien pose toujours la question de l’isolation performante des murs qui rogne sur les précieux mètres carrés habitables. Ici le compromis a été trouvé avec une isolation thermique et phonique renforcé en deux couches croisées entre et sous les solives du plafond. L’étanchéité du logement est largement améliorée avec la rénovation de toute les fenêtres en bois. Au Sud les ouvertures sont protégées par des volets roulants qui bloquent la chaleur de l’été pendant la journée. L’hiver les volets restent ouvert pour chauffer le bureau plein sud qui chauffe à son tour la pièce de vie à travers la grande verrière. Enfin la production de chaleur est assurée par un réseau de radiateur à inertie couplé avec une chaudière à condensation moderne qui se cache derrière le miroir de l’entrée. Une climatisation réversible à tout de même été installé pour parer aux fortes chaleurs de l’été. La solution du gainable a été retenue pour son intégration dans les plenums de faux plafond quasi invisible. Le gainable réversible permet également de limiter l’usage de la chaudière gaz en inter-saison. La consommation énergétique globale a ainsi été optimisée et maitrisée.

// L’étude poussé de l’installation d’éclairage s’anticipe en amont du projet avec des techniciens spécialisés.

Les innovations constantes dans le domaine de l’éclairage offrent des nouvelles possibilités de conception dont la seule limite est l’imagination. Ici les aménagements sont éclairés par des lampes architecturales et des spots discrets. L’installation permet de changer l’atmosphère des lieux selon les sources lumineuses utilisés. L’éclairage générale peut laisser place à une lumière d’ambiance localisé.

POINT DE VUE

avant/après

Restaurant Folie

/les réalisations/

Restaurant Folie

Le restaurant gastronomique Folie est implanté dans la vielle ville de Chambéry. Il s’agit de la table de l’établissement 5 étoiles, le “ Petit Hôtel Confidentiel”.

// LIEU

chambery

// missions

économie de chantier,
suivi des travaux

// Un défi technique et architectural à relever dans planning contraint.

Le projet de construction était ambitieux : créer la salle du restaurant de toute pièce dans une cours entre deux immeubles, intégrer une cuisine ouverte sur la rue et sur le restaurant dans un espace restreint, implanter une plonge au sous sol dans une cave inondée par la nappe phréatique, et enfin installer un local technique et des vestiaires dans un ancien appartement du premier étage. Le cahier des charges demandait une ambiance feutrée, obtenu par l’assemblage de matériaux nobles sur un fond sombre savamment éclairé par la lumière naturelle et un réseau de luminaires discrets. L’ensemble doit être réalisé avec des contraintes de planning serré pour anticiper la communication de l’ouverture de l’établissement.

// Ecrin de verdure entre les vielles pierres des rues piétonnes.

Le lieu s’articule autour d’une cuisine visible de tous. Depuis la rue, les passants assistent au travail du chef et de son équipe à travers la verrière en bois. Vous pouvez même prendre place au comptoir en céramique pour déjeuner à extérieur, au pied d’un pin parasol, tout en profitant du spectacle de l’assemblage des plats sous vos yeux. La cuisine se transforme ainsi en scène, également visible depuis les places intérieures, en particulier à la table du chef implantée face au fourneau central. Cette configuration a nécessité une étude poussée de la gestion des flux d’air. Ainsi les 3 puissantes hottes de la cuisine sont couplées à un complexe réseau de ventilation relié à une centrale de traitement de l’air. Cette installation assure le renouvellement d’air, le chauffage et le refroidissement des 3 niveaux de l’établissement. Le tout en intégrant les contraintes du voisinage nécessitant une isolation phonique soignée et un traitement des odeurs de cuisine performants.

// La salle de restaurant a été créer de tout pièce dans une ancienne cours d’immeuble.

L’ancienne cours a été recouverte d’une toiture terrasse végétalisée pour la rendre habitable. A l’intérieur les murs de façades ont été déposés grâce à d’important travaux de renfort en sous œuvre. Cette opération complexe est l’aboutissement d’une coordination millimétré de 3 spécialités du bâtiment : la maçonnerie, la structure métallique et la structure bois. Ce volume c’est ainsi métamorphosé en salle principale du restaurant. Les assises sont formées par une combinaison de fauteuils et de banquettes artisanales cintrées, enveloppant les tables du bistrot gastronomique. En été, l’intérieur et l’extérieur se confondent, grâce à la cinématique d’ouverture de la paroi vitrée en accordéon. Au fond de la salle, on retrouve une ancienne voute en pierre, vestige du temps ou des canaux à ciel ouvert traversaient la ville. Aujourd’hui l’eau coule toujours sous vos pieds mais les canaux ont été recouvert. Vous pouvez profiter d’un repas en couple derrière cette voute à l’abri des regard.

// Le soir venu, une installation d’éclairage sophistiqué

Chaque lampe à poser, chaque spot, chaque applique, est raccordée sur un circuit électrique piloté par une centrale domotique. Les intensités lumineuses se modulent selon des scenarios, adaptés à la vie du restaurant évoluant au fil de la journée. La lumière, douce et uniforme le midi, ce tamise le soir, à travers des faisceaux d’éclairage resserrés. L’ ambiance lumineuse de la journée nous transporte la nuit tombée vers un univers intimiste plus confidentiel. Les études d’éclairage nécessitent une grande anticipation pour intégrer dès les premières étapes de la construction les bons réseaux électriques au bon endroit. Elles doivent être réfléchis par une équipe de spécialistes dès les premières esquisses, pour combiner les spécificités du site avec les dernières avancées technologiques du monde de l’éclairage, en perpétuelle évolution.

// Les cuisines sont ouvertes sur la terrasse du restaurant, écrin de verdure entre les vielles pierres des rues piétonnes.

Le projet de construction était ambitieux : créer la salle du restaurant de toute pièce dans une cours entre deux immeubles, intégrer une cuisine ouverte sur la rue et sur le restaurant dans un espace restreint, implanter une plonge au sous sol dans une cave inondée par la nappe phréatique, et enfin installer un local technique et des vestiaires dans un ancien appartement du premier étage. Le cahier des charges demandait une ambiance feutrée, obtenu par l’assemblage de matériaux nobles sur un fond sombre savamment éclairé par la lumière naturelle et un réseau de luminaires discrets.L’ensemble doit être réalisé avec des contraintes de planning serré pour anticiper la communication de l’ouverture de l’établissement.

// Le soir venu, l’installation d’éclairage sophistiqué module l’ambiance lumineuse selon des scenarios programmables à l’infini.

Dès l’entrée dans l’appartement, nous découvrons le grand espace de vie, naturellement implanté sur la façade noble de l’immeuble côté rue. Nous y retrouvons le parquet en chêne et noyer, seul élément d’origine que nous avons pu conserver. Le reste des revêtements en trop mauvais état ou sans intérêt ont été remplacés. En plus du parquet les staffs, et les fenêtres de conception traditionnelle à gueule de loup et espagnolette viennent renforcer l’esprit authentique du lieu. Côté rue la grande pièce débouche sur un balcon en enfilade. Il est végétalisé avec des lauriers roses, géranium, gaura et hortensias grimpants. Les plantes se développent en autonomie grâce à l’installation d’arrosage automatique raccordé sur le réseau d’eau de l’appartement.

Boulangerie de Nardi

/les réalisations/

Boulangerie de Nardi

Chaque mètre carré de terrain est remanié pour la construction de la nouvelle boulangerie De Nardi, en maintenant l’activité pendant les travaux

// LIEU

St Nazaire Les Eymes (38)

// missions

économie de chantier, suivi des travaux gros œuvre et VRD

// L’activité de l’entreprise évolue dicté par l’histoire de la famille.

La boulangerie De Nardi est fondée par les parents Gilles et Giovanna en 1988 dans le village de St Pancrasse surles hauteurs de St Nazaire. Par la suite, ils redescendent dans la vallée sur les bords de la route départemental entre Grenoble et Chambéry. En 2019, leur 3 fils qui ont rejoint l’entreprise familiale lance l’ambitieux projet de la nouvelle boulangerie pour développer leur activité. Le cabinet ACOR est retenue pour la maîtrise d’œuvre gros œuvre ; VRD de ce projet conçu par le cabinet d’architecte ASSA à Grenoble.

// La nouvelle boulangerie De Nardi s’intègre au chausse-pied entre les bâtiments existants pour conserver l’activité du commerce pendant toute la durée du chantier.

La nouvelle boulangerie de 600m2 est bâtie autour de l’ancienne. Elle comprend un espace de vente, un fournil, des laboratoires de pâtisserie, viennoiserie et snacking. Pour partager leur travail avec leur clientèle, une partie des ateliers sont visibles par le public. Cet ensemble ets complété par des vestiaires, des bureaux, des espaces de stockage ainsi qu’une terrasse extérieure et un grand parking.

// Le travail sur les façades permet d’inscrire le bâtiment dans un environnement de montagne propre à la région.

Le revêtement de façade principal est constitué d’un bardage en vieux bois. Il s’agit d’ancienne lame en sapin démontés sur des chalet de montage. Le bois utilisé est ainsi déjà patiné et offre un rendu de façade plein de nuances. Le zinc s’associe naturellement au vieux bois pour souligner son contour et traiter les points singuliers comme les habillages des tableaux de fenêtre ou les bandeaux de la toiture. Le soir, cet ensemble authentique est mise en lumière par une installation d’éclairage.

// Le résultat est le fruit du travail d’une équipe complète de maitrise d’œuvre et d’entreprise du bâtiment.

La qualité du résultat final, est conditionné par une complexe synchronisation de toute une équipe de maîtrise d’œuvre regroupant une panoplie de compétences spécifique. Ainsi des bureaux d’étude géotechnique, structure, thermique, fluides, électrique, éclairage, cuisine et acoustique ont participé à l’élaboration de ce projet. En comptant les assistants du maître d’ouvrage, les entreprises, les concessionnaires, ce ne sont pas moins de quarante entités à coordonnées pour que chacune d’entre elle puisse mettre à disposition son savoir-faire dans les meilleures conditions possible. Chacun de ces intervenants est un maillon indispensable de la chaine de production de ce nouvel outil de travail.

Cabinet de Notaire Pontcharra

/les réalisations/

Cabinet de notaire Pontcharra

attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte -attente texte - attente texte - attente texte -attente texte - attente texte - attente texte -s

// LIEU

pontcharra

// missions

économie de chantier, suivi des travaux

// Une rénovation complexe et en profondeur d'un espace de travail sur mesure.

Cet office notarial est situé au RDC d’un immeuble du début XIXe siècle. Les bureaux avaient subi de petites rénovations indépendantes les unes des autres, sans réelle logique d’ensemble. Par conséquent les 200 m2 de bureau n’étaient pas suffisamment optimisés, malgré le fort potentiel présent. La propriétaire des lieux avait d’abord pensé déménager, puit s’est finalement lancé dans des travaux de rénovation avec un programme précis : obtenir une dizaine de bureaux, un grand linéaire de bibliothèque accessible et décoratif, le tout dans un confort moderne et accueillant et le respect des normes actuelles.

// Le phasage des travaux a été adapté pour ne pas interrompre l’activité du cabinet notarial.

Habituellement pour une rénovation en profondeur, il est préférable que les occupants des lieux déménagent pendant la durée du chantier. Mais ici ce n’était pas possible, nous avons donc imaginé un phasage des travaux en plusieurs tranches, pour assurer l’exploitation du cabinet pendant les travaux. Cette contrainte a été d’autant plus importante que le programme des travaux comprenait la rénovation intégrale de l’ensemble de l’installation électrique ainsi que les réseaux informatiques et téléphoniques. Nous avons aussi rénové les menuiseries extérieures et installé une climatisation.

// Le dessin de l’architecte, propose
une dominance des matériaux bruts :
le bois et l’acier.
Le tout taillé sur mesure.

De nouvelles cloisons cintrées revêtu de parement en bois prennent place au centre du projet. Nous y avons intégré des portes étudiées dans les moindres détails pour une parfaite intégration. Dans l’accueil un espace de réception est isolé de la zone d’entrée par une verrière d’angle souligné par une structure en serrurerie noir. Nous avons confié la réalisation des cloisons bois et du mobilier sur mesure à l’entreprise Intemporelle situé à Grenoble. Ces éléments ont été intégralement préfabriqué en atelier afin d’optimiser la durée du chantier.

Surélévation Claix

/les réalisations/

Surélévation Claix

attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte -

// LIEU

claix

// missions

conception

// Les travaux portent sur la création d’un étage complémentaire sur cette maison implanté au milieu d’un jardin luxuriant.

Voici une maison construite dans les années 1980 sur les hauteurs de Claix à coté de Grenoble. Les propriétaires avaient eu un coup de cœur lors son achat, en particulier pour son emplacement et pour l’aménagement du jardin. Quand est venu le temps d’agrandir leur espace de vie pour plus de confort, ils se sont donc orientés vers une solution d’extension par surélévation de toiture.

// La réflexion ne se limite pas à créer  une pièce de plus. Cette transformation a pour but de valoriser l’ensemble de la maison.

Nous avons conçu un volume en sous pente habillé d’un bardage horizontal pour limiter l’effet de hauteur accentué par le sous-sol existant. Le projet intègre une nouvelle terrasse entourée de garde-corps en verre pour profiter de la nouvelle vue complètement dégagée obtenue grâce à la prise de hauteur. La terrasse du RDC n’a pas été oubliée non plus. Nous avons démoli l’ancien auvent monopan qui  l’écrasait complètement et prolongé la structure en bois de l’extension pour intégrer cette terrasse dans un ensemble uni cohérent.

// A l’intérieur l’aménagement a été conçu pour être évolutif en fonction des besoins de la famille.

A l’intérieur le choix de l’implantation de l’escalier est essentiel. C’est le seul élément du projet qui s’intègre dans l’aménagement existant. Ici l’escalier vient se loger au chausse-pied au-dessus de celui du sous-sol pour optimiser l’espace. Aucun mètre carré n’est perdu. A l’étage le volume composé d’une seule grande pièce a été pensé pour être divisé en 2 ou 3 parties si nécessaire. Les ouvertures sont déjà disposées dans ce sens, il suffit alors de bâtir quelques cloisons si les besoins de la famille évoluent.

// La structure en bois des murs et de la toiture a été installée en une seule journée.

En ce qui concerne l’aspect chantier, le solivage existant n’était pas prévu pour recevoir des charges d’exploitation d’une habitation. Il a donc fallu créer un nouveau plancher correctement dimensionné au-dessus de l’habitation existante. L’intervention d’un bureau d’étude est ici indispensable pour justifier les calculs de structure. Les pans des murs et de la toiture en ossature bois ont été préfabriqués dans en atelier de charpente et assemblés sur le nouveau plancher en une seule journée. La préfabrication a permis la réalisation d’un chantier rapide, propre, libéré de la contrainte des aléas climatiques. C’est une force dans ce genre de projet où le temps de chantier doit être limité.

Appartement Grenette

/les réalisations/

Appartement Genette

Cet appartement est construit dans les anciens locaux de la mairie la ville de Grenoble

// LIEU

Grenoble

// missions

complète : conception, économie de chantier, suivi des travaux

// collaborateurs

// La conception et la réalisation du travail ont porté principalement sur l’immense pièce de vie au milieu de l’appartement.

Pas de travaux titanesques au programme pour cet élégant appartement de 130 m2 au cœur de Grenoble, disposant d’une hauteur sous plafond remarquable, de grandes fenêtres, d’une verrière imposante et de beaux volumes. Mais les lieux devenaient vieillots malgré la séduction indéniable de l’ancien et une disposition plutôt judicieuse. Notre intervention s’est donc concentrée sur le vaste espace de vie rassemblant la cuisine, la salle à manger et le salon- séjour.

// Pour une rénovation réussie, Il faut bien prendre en compte les matériaux originaux et l’authenticité des lieux.

La cloison à mi-hauteur de l’ancienne cuisine est supprimée au profit d’un nouvel agencement plus actuel. Un premier ensemble de meuble blanc vient s’encastrer dans le mur de la même teinte pour une intégration en toute discrétion. En contraste, l’ilot central noir mat reçoit la zone cuisson et se prolonge sur une grande table conviviale pour accueillir une dizaine d’invités.

Appartement Jean Achard

/les réalisations/

Appartement Jean Achard

La rénovation de ce bel Haussmannien passe par la mise en valeur ces atouts d’origine.

// LIEU

Grenoble

// missions

conception, économie de chantier, suivi des travaux

// collaborateurs

// Rénover un appartement ancien ne se résume pas à la simple restauration des moulures et du parquet.

Quand il est question de rénover un appartement haussmannien, les travaux ne se résument pas à repeindre les moulures et restaurer le parquet. Il s’agit de poser un regard neuf sur la distribution des pièces tout en gardant les charmes inoxydables d’époque des lieux : les volumes existants, les moulures, les parquets massifs, la cheminée et le miroir. Ici le T2 a été transformé en T3 et toutes les pièces techniques ont été déplacées. Les plans avant / après illustrent bien la métamorphose de l’appartement et le jeu de chaises musicales des pièces.

// Tous les réseaux ont été revus pour déplacer les pièces techniques.

Ainsi l’ancienne salle de bain a laissé place à la nouvelle cuisine ouverte sur la pièce de vie. L’ancienne cuisine quant à elle a été transformée en chambre d’enfant. Puis nous avons condamné la porte palière secondaire pour créer une nouvelle salle de bain. La chambre parentale intègre maintenant un volume cubique qui regroupe le coin bureau, accolé au dressing, accessible depuis le salon. L’ensemble est surmonté d’une mezzanine pour optimiser le rangement tout en conservant les staffs d’origine.

// Un cloisonnement allégé, une verrière en bois, pour un intérieur transparent baigné de lumière naturelle.

La verrière en bois implantée entre la salle de bain orientée plein sud et le couloir apporte aux circulation et pièces de vie la transparence et lumière naturelle. Quant aux sols, les magnifiques parquets d’origine en pointe de Hongrie et en échelle ont été complétement restaurés ; la cuisine et salle de bain empruntent à l’immeuble certains codes de son époque, comme les carreaux de ciment.

Extension Saint-Martin-d’Uriage

Saint-Martin-dUriage-extension

/les réalisations/

Extension Saint-Martin D'Uriage

Une maison dont l’architecture évolue en fonction des besoins de la famille

// LIEU

St Martin d’Uriage

// missions

conception, permis de construire

// Le projet d’agrandissement porte sur l’intérieur et l’extérieur des volumes.

Cette villa sur 3 niveaux à été construite par les actuels propriétaires dans les années 2000. 20 ans plus tard, ils souhaitent agrandir l'espace de vie principal et l'ouvrir sur l'extérieur. La maison est totalement immergée en pleine nature sur un grand terrain sans vis à vis. Nous proposons une configuration adaptée au lieu : une extension au sol en toiture terrasse végétalisée sur deux niveaux orientés au Sud et largement ouverte sur une terrasse, dans le prolongement du jardin.

// Les façades sont largement vitrées pour profiter du joli cadre de vie qu'offre la nature environnante.

Au niveau bas, une pièce de jeux est installée pour les enfants. Une grande baie coulissante s'ouvre sur l'extérieur et apporte la lumière dans ce volume enterré. A l'étage le nouveau volume accueil un salon communicant avec la pièce de vie à travers une grande ouverture sur la moitié du mur existant. Depuis les canapés, on peut observer le joli cadre de vie qu';offre la nature environnante à travers deux baies vitrées d'angle orientées plein sud. La première est fixe, constitués de montants en aluminium fin épurés, protégée par un brise soleil orientable. La deuxième s'ouvre sur une terrasse extérieure couverte implanté dans la continuité de l'intérieur. Cet effet est renforcé par le revêtement de sol identique à l';intérieur et à l'extérieur.

Appartement Voiron

Appartement voiron

/les réalisations/

Appartement Voiron

attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte - attente texte -

// LIEU

voiron

// missions

économie de chantier, suivi des travaux

// Une rénovation contemporaine d'un Haussmannien, fruit de la collaboration avec Manuelle Zanassi, Architecte d’intérieur à Voiron.

Les collaborations avec les différents acteurs de l’acte de construire permettent à chacun de mettre son savoir-faire au service d’un projet. La compilation de ces compétences s’accompagne d’une confrontation des points de vue, gage d’une réflexion intense et productive. Ici l’association abouti à la rénovation de cet appartement ancien de 90m2, ou chacun à apporter sa touche personnelle. D’une pièce à l‘autre, on retrouve la douceur des teintes blanche et grise associées au lumineux bleu Jambi. Ce jeu de contraste en fil conducteur apportant une cohérence dans l’ensemble des espaces.

// Le résultat est assuré par des agencements conçu sur mesure et un travail de peinture extrêmement soignée.

Dès l’entrée, on découvre au sol un carrelage effet carreau de ciment, au graphisme marqué. La continuité des motifs sur les carreaux donne l’illusion d’un grand tapis. En levant les yeux, l’appartement se dévoile à travers une verrière conçue en bois. Elle répond à un meuble rythmé par des tasseaux verticaux noir séparant les façades blanches. L’ensemble se termine doucement en arrondie pour accompagner les utilisateurs dans une circulation fluide. Le plafond revêtu d’une teinte blanche unis vient illuminer l’ensemble et contraste avec les dessins complexes des parois inférieurs.

// En continuant la visite, on tombe sur ouvrages architecturaux ancien, mise en valeur par un traitement spécifique.

Dans le couloir on retrouve le sol art déco dans le prolongement de l’entrée. Une authentique niche voutée fait face à la pièce de vie. Les teintes contrastées, accentuant les effets de profondeur et font rehausse les moulures d’époque. Le jeu d’ombre crée par le faisceau large de l’éclairage complète ce travail de mise en valeur. Le radiateur d’origine en fonte se font dans le même bleu que la niche. Les vannes de tous ces équipements de chauffage ont été remplacé par des modèles en forme de disque noir, très rétro.

// Dans la salle de bain, le pare douche se prolonge en verrière laissant filtrer, par un jeu de transparence, la lumière naturelle.

Ce pare douche en verre agrandit cette petite pièce et dévoile un receveur de douche confortable remplaçant l’ancienne baignoire. La robinetterie et le miroir noir s’accordent à ces structures métalliques, en reprenant les codes graphiques du reste de l’appartement. Les murs sont habillés d’une faïence composée de petit éléments rectangulaires verticaux, avec une alternance de texture mat et brillant.

Maison Champagnier

/les réalisations/

Maison Champagnier

Cette maison est la mise sur plan d’un projet imaginé par le propriétaire des lieux

// LIEU

Champagnier

// missions

conception, économie de chantier, suivi des travaux

// collaborateurs

// La construction en bois se compose de 3 volumes distinctes reprenant les mêmes codes architecturaux.

Le projet est une construction d'une maison individuelle de 200m2 sur 3 niveaux en ossature bois. L';ensemble est composé de 3 volumes distinctes à l'architecture homogène mais aux altimétries et aux fonctions différentes. La partie "jour" se détache du reste par son volume de plain-pied et un bardage en mélèze à claire voie verticale, à fixation invisibles. Les grandes baies vitrées mixtes bois aluminium sont disposées de manière à profiter un maximum des apports solaires, et de la vue panoramique qu';offre le terrain. Elles se manipulent en accordéon ou à galandages pour ouvrir l’espace de vie sur les terrasses bois extérieures. Au centre l’entrée de la maison débouche sur une entrée traversante. On y retrouve l’escalier à limon central débillardé desservant l’étage devant une immense baie vitrée en quartes parties. Cette circulation verticale fait le lien avec la zone "nuit" comprenant un volume à étage sur sous-sol semi-enterré. Enfin à L' est, un imposant auvent vient s'adosser contre la partie centrale.

L’ossature bois permet des performances thermiques de premier ordre si la technologie est bien maitrisée.

Quelques mots sur les structures en ossature bois. : la garantie d’un haut niveau de performance est assurée par l’association de matériaux simples, facilement disponibles dans le commerce pour former un système constructif perfectionné et performant. La technologie doit être parfaitement maîtrisée pour répondre aux dernières normes thermiques, acoustiques et parasismiques. Chaque détail compte : Il est indispensable de croiser les couches d’isolant, de ménager des vides techniques, et d’intégrer des membranes étanches à l’eau et à l’aire. Les menuiseries et les occultations sont incrustées dans les murs avec une parfaite finition sans aucun caisson disgracieux. La préfabrication des panneaux des murs et des toitures en atelier de charpente abrité permet de s’affranchir des contraintes du site et de la météo. Ainsi l’assemblage des éléments entre eux par les compagnons se fait dans des conditions optimisées avec un outillage adapté, gage de qualité.